Retard à la marche chez les enfants : quelles sont les causes et comment y remédier ?

Retard à la marche chez les enfants : quelles sont les causes et comment y remédier ?

Retard à la marche chez les enfants

Marcher est une étape importante dans le processus de croissance d’un enfant. C’est en effet à partir de ce moment qu’il pourra commencer à découvrir d’autres facettes du monde qui l’entoure et s’épanouir dans celui-ci. Cela passe d’abord par le bon développement du squelette, du système nerveux et des muscles de bébé. Les premiers pas s’observent donc généralement entre 12 et 18 mois. Mais, il peut arriver que certains enfants aient un retard à la marche après 18 mois, et même au-delà. Quand faut-il donc parler de retard à la marche ? Quelles en sont les causes et comment peut-on y remédier ?

Quelles sont les causes du retard à la marche chez l’enfant ?

Plusieurs facteurs graves ou moins graves peuvent être à l’origine du retard à la marche chez un enfant. Si votre enfant n’arrive toujours pas à faire ses premiers pas après 18 mois, il faudra donc se rapprocher d’un pédiatre ou tout autre spécialiste du développement psychomoteur. Ils pourront alors détecter très tôt le problème et le corriger si possible.

S’il s’agit d’un simple retard de la maturation du système nerveux, le cas observé le plus souvent par les spécialistes, vous n’avez donc pas à trop vous inquiéter. Cela se manifeste généralement par un comportement singulier où votre bout de chou ne cherche qu’à se déplacer à quatre pattes, sur le siège ou sur le ventre. Ce retard n’agit pas vraiment sur le bon développement enfant. Il peut survenir suite à des problèmes dans l’environnement psychologique et affectif de l’enfant. Ce dernier n’ose pas marcher, peut-être parce qu’il n’a tout simplement pas confiance en lui et en ses capacités. Il devient dépendant de l’aide qu’on lui donne et n’essaye plus d’être autonome.

Mais attention, toutes les causes ne sont pas bénignes. Ainsi, le retard peut être plus grave avec pour cause une anomalie osseuse, musculaire ou neurologique et de lourdes conséquences. En ce qui concerne la cause neurologique, elle est généralement due à une carence cérébrale qui peut être :

  • héréditaire, déjà présent dans l’arbre généalogique de la famille
  • liée à un préjudice subi au cours de la grossesse
  • liée à un mal survenu pendant l’accouchement.

À cette étape, votre enfant court un grand risque de paralysie partielle ou totale de ses membres. Pour les causes de malformation osseuses et musculaires, c’est le cas le plus grave de tous les facteurs cités, car votre enfant risque de se retrouver paralysé pour la vie sans possibilité de pouvoir marcher un jour.

Quelles solutions pour corriger le retard de marche ?

Comme vous l’aurez constaté, les problèmes liés au retard de marche chez l’enfant sont de plusieurs ordres. En ce qui concerne les retards dus à une faible croissance du système nerveux ou encore ceux d’ordre psychologique, vous n’avez pas à vous en faire. Votre enfant avec le temps arrivera à marcher grâce à un suivi adapté. Vous pouvez aussi l’aider à rattraper ce retard à partir de certains exercices qu’un spécialiste vous aidera à mettre en place. En dehors de ces exercices, pensez à améliorer l’environnement social et affectif de votre enfant. Dès qu’il aura assez confiance en lui, il commencera par effectuer ses premiers pas.

Par contre, pour les retards des éléments moteurs du corps, le traitement des troubles n’est pas aussi simple. Pour détecter à temps le problème, vous devez consulter un neuropédiatre qui fera un diagnostic. Une fois l’origine du mal détecté, on passe à des séances de rééducation approfondies de votre enfant.

Il est donc important que vous soyez non seulement patient, mais que vous attendiez le moment idéal pour lui apprendre à marcher. Il doit apprendre avec votre aide et celui des spécialistes à avoir un bon équilibre de son corps avant d’arriver à se redresser tout seul. Laissez-lui la liberté d’y parvenir seul sans lui mettre trop de pression. Il faudra aller à son rythme et surtout bien suivre les indications du médecin.