Avantages et inconvénients des écrans sur le développement des enfants

Avantages et inconvénients des écrans sur le développement des enfants

Avantages et inconvénients des écrans sur le développement des enfants

Les écrans sont partout, sur notre lieu de travail, à l’école, à la garderie et bien évidemment dans nos maisons. On y retrouve au moins une télévision, un ordinateur et/ou une tablette sans oublier les consoles de jeu. Tous ces éléments possèdent des écrans auxquels sont exposés nos enfants de façon permanente. Mais la question sur l’utilisation de ces nouvelles technologies par les tout petits divise encore la société. Ils peuvent en effet avoir des conséquences tant positives que négatives sur leur développement. Quels sont donc les avantages et inconvénients de ces écrans sur le développement de nos enfants ?

Le bon côté de l’utilisation des écrans par les tous petits

Les écrans constituent aujourd’hui l’une des plus grandes sources de distraction chez les enfants. Dans un contexte de confinement lié à la Covid-19, ils sont devenus un moyen incontournable pour l’apprentissage à la maison. Étant les supports de plusieurs applications interactives, ils contribuent à améliorer un certain nombre d’aptitudes de nos enfants.

Quel que soit le type d’écran, ils présentent des avantages certains lorsque tout est bien régulé. Ainsi, la télévision à travers des émissions de qualité permet à l’enfant de développer des attitudes positives sur le savoir-vivre en société. Il aide également les enfants de plus de 2 ans à améliorer leur langage à travers les programmes de séries animées. L’ordinateur, l’iPad ou le téléphone permettront d’accéder au monde des applications de jeux interactifs pour :

  • effectuer des choix
  • s’initier au dessin
  • apprendre à photographier
  • apprendre à cliquer et bien d’autres.

À partir de 9 ans, il pourra découvrir le monde d’internet afin de s’en servir pour apprendre de nouvelles notions.

Mais attention, en fonction de l’âge, vous pouvez laisser votre enfant interagir seul ou non avec les écrans, car une mauvaise et une trop grande utilisation pourraient être néfastes sans le contrôle des parents.

Ce n’est qu’en votre présence que tous ces objets numériques auront un impact bénéfique. Ainsi, si vous désirez exposer vos enfants à la télévision par exemple, vous devez vous assurer que l’émission diffusée est de qualité et pour leur âge. En effet quand l’émission est adaptée, elle correspond aux besoins et développe de bonnes pratiques chez l’enfant.

C’est pareil en ce qui concerne les jeux vidéo qui doivent être choisis par vos soins en fonction de l’âge de celui qui veut y jouer. Ceci les aidera à développer leur logique et leurs aptitudes spatiales plutôt que de heurter leur sensibilité, s’ils ne conviennent pas.

Vous devez aussi contrôler les temps d’expositions qui ne devraient en aucun cas être au réveil, à l’heure du coucher, pendant les repas ou encore dans la chambre où ils échappent à votre contrôle. Ces heures cumulées ne doivent pas dépasser 2 h dans la journée pour les plus petits.

Les conséquences d’une exposition aux écrans

L’utilisation prolongée des écrans est le premier facteur entraînant de sérieuses conséquences sur le développement des enfants. En effet, cette habitude pourrait entraîner un comportement passif chez certains enfants par rapport au monde qui les entoure. Ils auront moins de temps pour se faire des amis, participer aux jeux de société ou jouer avec leurs jouets.

Ils deviennent alors oisifs et désintéressés ; ce qui peut entraîner plusieurs problèmes comme l’obésité et ralentir le développement de la motricité en général. Ainsi, un enfant exposé aux écrans dès ses premiers mois court le risque de posséder des habilités sociales moins développées :

  • soit de disposer d’une mémoire moins développée que la normale
  • soit un retard du développement du langage.

Il pourrait donc avoir du mal à s’exercer dans les mathématiques ainsi que dans la lecture.

Votre enfant aura du mal à gérer ses émotions, s’il est souvent exposé à du contenu violent en votre absence. Ne soyez donc pas surpris de le voir agressif, impulsif et désagréable avec ceux qui l’entourent. Les troubles de sommeil seront fréquents également chez lui.

Pour éviter cela, vous devez non seulement définir le temps qu’il passera devant les écrans, mais vous devez aussi choisir le contenu idéal et adapté à son âge pour son développement. Un enfant a besoin aussi bien d’interagir avec tout son environnement qu’avec les écrans. Il est donc conseillé d’appliquer la règle « 3-6-9-12 » de Serge Tisseron : pas d’écran avant 3 ans, pas de jeux vidéo avant 6 ans, pas d’internet avant 9 ans, pas de réseaux sociaux avant 12 ans.