4 astuces pour améliorer la communication entre parents et enfants

4 astuces pour améliorer la communication entre parents et enfants

améliorer la communication entre parents et enfants

La communication est un élément primordial dans les rapports humains. Celle avec vos enfants l’est encore plus, car elle garantit l’harmonie au sein de la famille. Bien qu’il n’y ait pas de manuel pour apprendre comment faire, chaque adulte devra en apprendre certaines bases pour l’épanouissement de ses enfants. Communiquer efficacement permettra d’installer un climat général de confiance où vos bouts de chou pourront comprendre et exprimer tout ce qu’ils ressentent. Pour cela, vous devez savoir ce qu’il faut faire ou non pour faciliter les relations entre vous et vos enfants. Voici donc 4 astuces pour améliorer la communication entre parents et enfants.

Accorder de l’attention à votre enfant

Le meilleur moyen pour faciliter la communication entre vous et vos enfants est de leur accorder de l’attention. Vous devez leur montrer qu’ils sont votre premier centre d’intérêt et qu’ils sont importants à vos yeux. Évitez alors d’être concentré dans une tâche personnelle lorsqu’ils vous parlent ou essayent de passer du temps avec vous.

Démontrez votre affection en écoutant leurs points de vue sans les couper, même si c’est parfois difficile de les comprendre. Analysez leurs propos calmement avec un esprit ouvert afin de déceler ce qui est dit à voix haute et ce que cela peut cacher. Ce n’est que de cette façon que vous saurez ce que votre enfant a dans la tête afin de lui poser les questions adaptées.

Si c’est vous qui voulez enclencher une discussion, choisissez un moment où votre enfant est disponible pour parler. Il peut être occupé par certaines activités très captivantes qui risquent de le rendre indifférent à votre présence. L’heure du repas peut être un moment propice par exemple pour savoir comment il perçoit les choses et comment ils s’intègrent avec ses amis.

Il est important d’avoir un visage souriant et éviter de croiser les bras au cours des échanges. Cela l’encouragera à se confier à vous ! Il s’ouvrira alors davantage et la communication s’installera de façon naturelle les prochaines fois.

Néanmoins, gardez à l’esprit que toutes les discussions ne peuvent se faire en la présence de tout le monde. Vous serez appelé à parfois sortir du cadre habituel pour créer un climat de sécurité, quand il s’agit de sujet un peu délicat.

Faciliter la communication avec l’emploi du « je » en lieu et place du « tu »

Utiliser le « je » plus inclusive plutôt que le « tu » très autoritaire. Cela permettra d’éviter que votre enfant se sente critiqué ou inférieur dans vos rapports et se renferme. Faites-en sorte d’éviter au cours des échanges les accusations, les jugements et les reproches tout le temps.

Dites par exemple : « j’aimerais que tu me sortes la poubelle avant d’aller à l’école » plutôt que « tu me sors la poubelle avant d’aller à l’école ». Cette manière de demander sans imposer est un meilleur moyen pour garder la communication saine. L’enfant se sent alors valorisé et pourra toujours donner ses opinions par rapport à ses agissements.

Donner du respect à vos enfants

Une bonne communication se fait dans le respect mutuel, mais aussi dans le respect des idées et des opinions. Évitez donc de faire trop de reproches à vos enfants. Évitez aussi d’adopter une attitude qui favorise une inégalité dans le débat. Permettez à vos enfants de s’exprimer sans crainte en vous mettant à leur niveau.

Il faudra éviter de généraliser les situations en utilisant des mots comme « toujours » ou « jamais ». Des phrases comme « tu n’écoutes jamais mes conseils » ou « tu oublies toujours de te laver les mains avant de passer à table » peuvent amener l’enfant à avoir une mauvaise image de lui.

Pesez vos mots et gardez votre calme en cas de désaccord. Le débat n’est pas de savoir qui a raison ou pas ; ce n’est pas un combat. Si vous n’êtes pas d’accord avec votre enfant, faites-lui comprendre que c’est tout à fait normal de ne pas s’entendre sur tout et essayez de trouver un terrain d’entente plutôt que d’imposer votre avis.

Votre enfant comprendra mieux vos échanges si vous parlez avec un style de langage adapté à son niveau. Évitez les longues phrases ainsi que les longs sermons. Vous leur fournirez ainsi un bon modèle de communication qu’ils pourront mettre en application plus tard.

Bannissez le tabou de vos échanges

Parler de plusieurs sujets avec vos enfants, même les plus difficiles à aborder. N’abordez pas seulement des classiques comme le déroulement des cours à l’école, leur performance scolaire.

Il est donc conseillé de leur parler aussi de sexualité, d’émotions profondes comme la peur, l’anxiété, le stress et bien d’autres. Conseillez vos enfants, il faut qu’ils ressentent votre présence à leur côté. Créez de la confiance, car c’est aussi votre mission en tant que parent de dédramatiser, d’expliciter et d’accompagner votre enfant dans sa découverte du monde.